Programme

Programme journée de l’antiracisme à Namur

8h30 : Accueil

9h00 : Introduction sur la thématique

10h00 : 6 tables rondes thématiques sur le format « forum ouvert » : 4 fois 30 min pour découvrir une thématique (voir la liste ci-dessous)

11h10 : Pause-café

12h30 : Repas déambulatoire

14h00 : 6 ateliers différents sont proposés (voir liste ci-dessous) afin de découvrir des outils proposés par des associations (1 atelier par participant·e)

15h45 : Apéro engagé (ouvert à tous et toutes) :
– Intervention théâtrale : Théâtre des Travaux et des Jours
– Conclusion de Fatima Zibouh
– Verre de l’amitié

Et pour poursuivre la soirée en beauté, nous vous recommandons vivement la conférence gesticulée à 20h30  « J’ai tant ri à Gaza », dans le cadre du FITA. Toutes les informations se trouvent ici : https://www.theatre-action.be/date/

Description des tables rondes du matin

Migrants : Législation de ségrégation

Contenu : Le traitement différencié de la migration, par des législations et des dispositifs spécifiques, est facteur de racisme. Quelles logiques discriminantes sont-elles à l’œuvre en matière de migration ? En quoi le droit et les politiques migratoires tendent-ils à stigmatiser l’étranger ?

Animation : CIRE 

L’antiracisme, une lutte à mener par les victimes ou par l’ensemble de la société ?

Contenu : La lutte antiraciste ne peut se contenter d’être un combat mené par des groupes discriminés, isolés les uns des autres. Mais elle ne peut pas se permettre non plus de reproduire les schémas de dominations qu’elle est censée combattre. Comment les personnes non-victimes de discriminations peuvent jouer un rôle positif dans cette lutte sans reproduire les mécanismes de dominations ? Comment en tant que militant antiraciste peut-on reconnaître la diversité des oppressions tout en favorisant la convergence des luttes ?

Animation : Mireille-Tsheusi Robert de Bamko

« Racisme anti-blanc »

Contenu : Certains groupes agitent parfois la peur du « racisme anti-blanc ». Qu’en est-il ? En quoi ce concept est-il problématique ? Ce concept, utilisé pour la 1er fois par Jean-Marie Le Pen dans les années 80 vise à vider de son sens la lutte antiraciste.  Comment déconstruire sans nier pour autant les vécus difficiles de certaines personnes blanches ?

Animation : Nicolas Rousseau de BePax

Racisme structurel

Contenu : Le racisme, moralement et légalement condamnable, se perpétue, voire se développe. Le racisme serait-il un phénomène « naturel », qu’on serait, dès lors, obligés de tolérer à basse intensité ? Ou le racisme aurait-il une histoire et des fonctions, bien utiles aux dominations structurelles ? 

Animation : Paola Peebles de la FGTB

Les différentes formes de racismes : Islamophobie, antisémitisme, racisme anti-Noir·e·s, romaphobie, etc.

Contenu : S’il existe des invariants dans le racisme, chaque type de racisme a aussi ses spécificités. L’histoire, les stéréotypes accolés et le type de discriminations qui en découlent varient d’un type de racisme à l’autre. Cela a notamment pour conséquence de nécessiter des réponses différentes dans la lutte contre chacun d’entre eux. 

Animation à plusieurs acteurs·rices : Stéphanie Lecesne du CEJI, Nawal Meziane du MRAX et Hamel Puissant du CBAI

Féminisme, LGBT et racisme

Contenu : Sexisme, homophobie et racisme relèvent chacun de schémas de domination similaire. Pourtant, ces luttes ont trop souvent été perçues comme séparées, voire concurrentes. Comment rassembler ces luttes mais également comment prendre en compte le cumul par une même personne d’expériences de discriminations sexiste, homophobe ou raciste ?

Animation : Rachael Moore de la Rainbow House

Description des ateliers de l’après midi

Caricatures et stéréotypes (focus sur le racisme) – Média Animation

Comment comprendre les stéréotypes dans la caricature ? En quoi certains stéréotypes peuvent-ils être problématiques dans le contexte actuel ?
Cet atelier pratique d’éducation aux médias propose d’analyser plusieurs caricatures et de mettre en débat les représentations véhiculées dans celles-ci. Les activités proposées sont issues du dossier pédagogique « Dessine-moi la liberté d’expression » de Média Animation.

Législation anti-discrimination : où et comment signaler une discrimination ? – Unia

En Belgique, la discrimination est interdite par la loi. Mais qu’est-ce qu’une discrimination ? Quels sont les critères protégés, les comportements prohibés ? Que faire lorsqu’on est témoin ou victime d’une discrimination ? Unia, le Centre interfédéral pour l’égalité des chances, qui a entre autres missions de recevoir ces signalements, répondra aux questions dans ce domaine à travers la présentation de cas et d’outils pratiques.      

Dans les valises des migrants – CSC

Se mettre dans la peau d’un migrant, s’approprier sa réalité, puis confronter cette expérience à nos préjugés, c’est ce à quoi invite l’outil d’animation. Il se présente sous la forme d’un grand sac de voyage, contenant 5 plus petits sacs. Dans chacun d’entre eux, on trouve des objets symboliques et des lettres. Ces dernières relatent les témoignages authentiques d’une guinéenne, d’un afghan, d’une italienne, d’un syrien et d’un burkinabé. L’animation mêle émotion et réflexion, avant d’inviter les participants à prendre connaissance d’un argumentaire pour déconstruire les préjugés sur les migrants, les sans-papiers et les réfugiés, leur permettant de devenir de véritables acteurs de changement.

Quel impact du racisme sur les personnes qui en sont victimes ? – La Maison des Jeunes « Jeunesse et Culture » du réseau Solidaris

Cet atelier propose de découvrir les outils et les méthodes que les personnes touchées par le racisme mettent en place pour dénoncer la discrimination raciale et pour sensibiliser la société à l’insoutenable réalité qu’elles rencontrent au quotidien.

Face au racisme, délit de solidarité ? – Afico, PAC Namur, MOC et collectifs citoyens

Depuis le courant de l’année 2018, des « migrants en transit » sont de passage sur le territoire des communes de Wallonie et en province de Namur notamment. Ceux-ci arrivent pour tenter leur chance plus loin, au-delà de nos frontières. Les marques de solidarité sont variées et les initiatives se multiplient. En réaction à ces situations émergent également des comportements, paroles, actes racistes et xénophobes. Du délit de solidarité à la désobéissance civile, cet atelier vous propose d’explorer ou de découvrir différentes expériences et initiatives concrètes.  

Apprenons aux enfants et adolescents à vivre en paix dans la diversité – Education Globale et Développement

Plus facile à dire qu’à faire… Mais comment s’y prend-t-on concrètement ? A travers notre animation interactive et participative, nous présenterons quelques outils didactiques utilisés par nos animatrices pédagogiques assurant des Classes de la Paix auprès des jeunes.