Programme

Programme journée antiracisme Bruxelles

8h30 : Accueil

9h00 : Introduction sur la thématique

10h15 : 6 tables rondes thématiques sur le format « forum ouvert » : 4 fois 30 min pour découvrir une thématique (voir la liste ci-dessous)

12h30 : Repas déambulatoire et visite des stands d’associations.

14h00 : 6 ateliers différents sont proposés ( voir liste ci-dessous) afin de découvrir des outils proposés par des associations.

16h00 : Conclusions et recommandations.

Description des tables rondes du matin

Migrants : Législation de ségrégation

Contenu: Le traitement différencié de la migration, par des législations et des dispositifs spécifiques, est facteur de racisme. Quelles logiques discriminantes sont-elles à l’œuvre en matière de migration? En quoi le droit et les politiques migratoires tendent-ils à stigmatiser l’étranger?

Animation: CIRE 

L’antiracisme, une lutte à mener par les victimes ou par l’ensemble de la société ?

Contenu: La lutte antiraciste ne peut se contenter d’être un combat mené par des groupes discriminés, isolés les uns des autres. Mais elle ne peut pas se permettre non plus de reproduire les schémas de dominations qu’elle est censée combattre.  Comment les personnes non-victimes de discriminations peuvent jouer un rôle positif dans cette lutte sans reproduire les mécanismes de dominations? Comment en tant que militant antiraciste peut-on reconnaître la diversité des oppressions tout en favorisant la convergence des luttes ?

Animation: Mireille Tsheusi  Robert de Bamko

« Racisme anti-blanc »

Contenu: Certains groupes agitent parfois la peur du « racisme anti-blanc ». Qu’en est-il? En quoi ce concept est-il problématique? Ce concept, utilisé pour la 1er fois par Jean-Marie Le Pen dans les années 80 vise à vider de son sens la lutte antiraciste.  Comment déconstruire sans nier pour autant les vécus difficiles de certaines personnes blanches.

Animation: Nicolas Rousseau de BePax

Racisme structurel

Contenu : Le racisme, moralement et légalement condamnable, se perpétue, voire se développe.
Le racisme serait-il un phénomène « naturel », qu’on serait, dès lors, obligés de tolérer à basse intensité ?
Ou le racisme aurait-il une histoire et des fonctions, bien utiles aux dominations structurelles ? 

Animation: Paola Peebles (FGTB)

Les différentes formes de racismes : Islamophobie, antisémitisme, racisme anti-noir, racisme anti-rom, etc.

Contenu: S’il existe des invariants dans le racisme, chaque type de racisme a aussi ses spécificités. L’histoire, les stéréotypes accolés et le type de discriminations qui en découlent varient d’un type de racisme à l’autre. Cela a notamment pour conséquence de nécessiter des réponses différentes dans la lutte contre chacun d’entre eux. 

Animation: à plusieurs acteurs : Stéphanie Lecesne (CEJI), Esther Kouablan (MRAX) et Hamel Puissant (CBAI)

Féminisme, LGBT et racisme

Contenu: Sexisme, homophobie et racisme relèvent chacun de schémas de domination similaire. Pourtant, ces luttes ont trop souvent été perçues comme séparées, voire concurrentes. Comment rassembler ces luttes mais également comment prendre en compte le cumul par une même personne d’expériences de discriminations sexiste, homophobe ou raciste.

Animation: Rachael Moore de la Rainbow house

Description des ateliers de l’après midi

Migrants et préjugés – CSC

L’argumentaire réalisé par les Migrants CSC est un outil de sensibilisation pour déconstruire les préjugés sur les réfugiés, les migrants et les sans-papiers à destination d’un public très large : délégués et militants syndicaux, élèves ou apprenants, personnes en formation ou stage professionnel, demandeurs d’emploi, publics des diverses associations, etc. Cet argumentaire met le focus sur le socio-économique, le travail, la sécurité sociale afin de sensibiliser le grand public. Il identifie une série de préjugés qu’on entend le plus souvent et puis essaye de les déconstruire de manière simple et accessible en développant des arguments très variés, à commencer par les droits fondamentaux de l’être humain, les arguments démographiques, les données économiques, la richesse de l’interculturalité, etc. 

Législation sur les discriminations : où et comment signaler une discrimination?UNIA

En Belgique des lois veillent à interdire les discriminations. Pourtant il n’est pas toujours simple de distinguer ce qui est de l’ordre de la discrimination de ce qui n’en relève pas. Et une fois celles-ci identifiées, que faire ? UNIA (anciennement Centre pour l’égalité des chances), s’occupe de recevoir ces plaintes et de conseiller les personnes.

Nous, les Belges/Eux, les colonisés – ZinTV

Sur base d’un outil pédagogique « la propagande au ralenti », nous vous proposons une série de ressources pour déconstruire la propagande nationale et coloniale et pour comprendre les impacts que ces images ont sur notre manière de représenter et de considérer l’altérité. A travers l’analyse des images de propagande d’hier et d’aujourd’hui, cet outil offre des pistes pour déconstruire nos imaginaires et remettre en question l’Histoire telle qu’elle nous est couramment racontée.

Visite d’un quartier Bruxellois avec un « Zinneguide »

Les « zinneguides » ce sont des guides sélectionnés et formés pour faire visiter un quartier de Bruxelles alors qu’eux même sont originaires d’un autre pays. Le but est de déconstruire les préjugés et stéréotypes sur l’immigration et sur plusieurs quartiers bruxellois tout en proposant des visites insolites de ces derniers auxBruxellois (ou non), aux enseignants et leurs élèves/étudiants mais aussi aux expatriés et aux secteurs associatifs, politiques ou touristiques. C’est aussi proposer une rencontre entre des publics hétéroclites pour créer du lien social et interculturel sans s’attarder uniquement sur les histoires des bâtiments, des places, des statues, etc.

Les identités : lien entre construction identitaire et stéréotypes – CBAI

Nous avons tous de multiples identités et cultures. Comment gérer cette diversité en soi et avec les autres ? Hiérarchisons-nous tous de la même manière ? En quoi nos stéréotypes et préjugés nous empêchent-ils d’aller à la rencontre des autres (parfois différents) et, si l’on n’en prend pas conscience, peuvent-ils aboutir à des pratiques discriminatoires, voire à du racisme ? Comment transformer ces identités jugées négatives en a affirmations positives, sans nier, écraser, ridiculiser, insulter l’autre ou construire un “nous” contre un “eux” ?

Atelier Slam – Slameke

Slameke c’est le collectif de slam bruxellois ! C’est la rencontre de la poésie et de la scène tous les mois lors de scènes ouvertes partout dans la ville. Slameurs, rappeurs, chanteurs, poètes en tous genre ou simples passionnés de belles phrases se retrouvent pour faire résonner leurs discours et partager un instant de sincérité. Les paroles ne sont belles que lorsqu’elles sont vraies. Poètes, vous l’êtes aussi ! 
Ils viendront animer un atelier d’initiation au slam et à son écriture.